• Comptines françaises
  • Comptines françaises
  • Le petit prince
  • Ecole 282.
    Ma Normandie

    Когда рождается надежда,
    Quand tout renait à l'espérance

    Что далеко от нас зима>
    Et que l'hiver fuit loin de nous

    Под небом Франции чудесным
    Sous le beau ciel de notre France,

    Дарит нам солнце своё тепло
    Quand le soleil revient plus doux,

    И снова травы зеленеют,
    Quand la nature est reverdie

    И ласточки спешат в свой дом.
    Quand l'hirondelle est de retour,

    Хочу тебя я видеть вновь и вновь.
    J'aime à revoir ma Normandie,

    Мой край родной где я родился,
    C'est le pays qui m'a donné le jour

    Le furet
    Il court il court le furet, le furet du bois Mesdames,
    Il court il court le furet, le furet du bois joli.
    Il est passé par ici , il repassera par là.

    LE COUCOU
    Dans la forêt lointaine, on entend le coucou.
    Du haut de son grand chêne, il répond au hibou.

    Il était une bergère
    Il était une bergère, qui gardait ses moutons.
    Elle fit un fromage du lait de ses moutons.
    Le chat qui la regarde d’un petit air fripon.
    Si tu y mets la patte, tu auras du bâton.
    Il n’y mit pas la patte, il y mit le menton.
    La bergère en colère battit son p’tit châton.
    Elle fut à confesse obtenir son pardon.

    En passant par la Lorraine
    En passant par la Lorraine avec mes sabots, (Bis)
    J’ai rencontré trois capitaines, avec mes sabots dondaines
    Rencontre trois capitaines avec mes sabots.
    Ils m’ont appelée “vilaine” avec mes sabots dondaine.
    Je ne suis pas si vilaine avec mes sabots.
    Puisque le fils du roi m’aime avec mes sabots dondaine

    La claire fontaine
    A la claire fontaine, m’en allant promener,
    J’ai trouvé l’eau si belle que je m’y suis baignée.
    Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne toublierai.
    Sous la feuille d’un chêne, je me suis faite sécher
    Sur la plus haute branche, un rossignol chantait.
    Chanterossignol chante, toi qui a le coeur gai,
    Tu as le coeur a rire moi je l’ai à pleurer.
    J’ai perdu mon ami, sans l’avoir mérité,
    Pour un bouton de rose que je lui refusais.
    Je voudrais que la rose fut encore au rosier
    Et que mon ami Pierre fut encore à m’aimer.

    Le petit navire
    Il était un petit navire
    Qui n’avait jamais navigué
    Il entreprit un long voyage
    Sur la mer méditerranée
    Au bout de cinq à six semaines
    Les vivres vinrent à manquer
    On tira à la courte paille
    Pour savoir qui serait mangé
    Le sort tomba sur le plus jeune
    Bien qu’il ne fut pas très épais
    On chercha alors à quelle sauce
    Le pauvre enfant serait mangé.

    Au clair de la lune
    Au clair de la lune, mon ami Pierrot,
    Prête-moi ta plume pour écrire un mot,
    Ma chandèle est morte, je n’ai plus de feu,
    Ouvre-moi ta porte pour l’amour de Dieu.
    Au clair de la lune, Pierrot répondit,
    Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit.
    Vas chez la voisine, je crois qu’elle y est
    Car dans la cuisine on bat le briquet..

    La mère Michel
    C’est la mère MICHEL qui a perdu son chat,
    Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra,
    Et compère LUSTUCRU qui lui a répondu,
    Madame la mère MICHEL vot chat n’est pas perdu.
    C’est la mère MICHEL qui lui a demandé,
    Mon chat n’est pas perdu, vous l’avez donc trouvé,
    Et le compère LUSTUCRU qui lui a répondu,
    Donnez une récompense votre chat vous sera rendu.